Le scan de quartier est un instrument de mesure participatif permettant de dresser la carte du capital social d’un quartier en dialogue avec ses habitants. Cette méthodologie est basée sur quelques principes de « asset based community development » ou « abcd ». Quels espaces sont propices aux rencontres, quels talents peuvent être déployés, est-il facile pour les nouveaux arrivants de trouver leur place dans le quartier, …?

En d’autres termes, le scan de quartier est une analyse du quartier conçue en collaboration avec les résidents locaux. En réfléchissant ensemble, les habitants voient leur environnement sous un nouveau jour. De ce dialogue naissent des possibilités et des collaborations. Cette méthode a été développée par Vicinia et a trouvé sa place au sein du centre de connaissances de Hoplr. Nos experts effectuent l’analyse de quartier en quatre phases. Nous en discutons ci-dessous.

  1. Structure de projet
  2. Enquête en ligne et hors ligne par le biais d’un échantillon, entretiens approfondis
  3. Dialogue de quartier par le biais de workshops
  4. Rapport

Scan de quartier phase 1: Structure de projet

Dans cette première phase, nous nous réunissons avec le client, par exemple la commune ou la ville, le CPAS ou un centre de services local. Nous discutons du contenu de l’ensemble du projet. Ensemble, nous déterminons la portée et prenons certaines décisions :

  • Le calendrier de chaque phase
  • Les canaux de communication utilisés pour l’annonce
  • Les citoyens engagés ou les personnes de contact qui s’intéressent à l’entretien approfondi
  • La division des tâches: quelles tâches seront exécutées par le client et lesquelles par Hoplr?
  • Les lieux et dates des workshop(s)
  • Le moyen de communication des résultats
Buurtcommunicatie

Scan de quartier phase 2: Enquête en ligne et hors ligne

Nous commençons le scan de quartier par la collecte de données intéressantes sur les relations sociales, les espaces, l’accessibilité et l’offre d’activités dans le quartier. Nous sondons les expériences : de quoi les résidents locaux sont-ils satisfaits, qu’est-ce qui manque ? Nous posons anonymement à un grand nombre de résidents locaux une série de questions standardisées. L’enquête se déroule en ligne, par téléphone ou au moyen d’un questionnaire papier. En outre, nous menons des entretiens approfondis avec un certain nombre de résidents locaux.

Enquête représentative

L’enquête est réalisée au moyen d’un échantillon. En invitant un groupe limité de résidents locaux sur la base de caractéristiques socio-démographiques (sexe, âge, origine, revenus, etc.), nous assurons la représentativité des résultats.

Afin d’obtenir une participation maximale, nous appliquons la méthode Dillman. Les recherches montrent qu’une invitation et deux rappels par courrier adressé, le second avec un questionnaire papier joint, donnent les meilleurs résultats.

Nous nous efforçons donc d’obtenir un taux de participation élevé au sein d’un échantillon représentatif. Toutefois, cela ne garantit pas une répartition socio-démographique correcte. C’est pourquoi l’enquête est également pondérée. Cela signifie que nous testons les chiffres de participation par rapport à la population. Les participations des groupes cibles sous-représentés sont pondérées plus fortement, et vice versa.

Entretiens approfondis avec les résidents locaux

Dans l’enquête, nous posons aux voisins une série de questions qui ont été élaborées pour déterminer la satisfaction et les besoins des résidents locaux. Cependant, grâce à des entretiens approfondis avec un certain nombre de résidents locaux, nous pouvons également recueillir des informations plus nuancées.

Les entretiens approfondis traitent plus en détail des besoins, des expériences et des talents. Nous examinons les histoires de vie et les expériences subjectives. Les expériences personnelles donnent souvent une image plus profonde de ce qui est important dans un quartier spécifique. Par exemple, quels besoins y existent, où les gens se rencontrent, quels lieux symboliques existent-ils, quels organisations ou coutumes sont importants, qu’est-ce qui fait l’identité du quartier…?

Pertinence pour l’analyse de quartier

  • les résultats fournissent un cadre dans lequel le dialogue de voisinage peut être mené ;
  • les résultats du dialogue de voisinage sont vérifiés par rapport à ceux de l’enquête générale ;
  • un plus grand nombre de citoyens ont la possibilité de contribuer d’une manière accessible ; et
  • la sensibilisation des habitants du quartier pour qu’ils participent ensuite au dialogue.

Scan de quartier phase 3: Workshops

Ensuite, nous entamons le dialogue dans le quartier. L’enquête de la phase 2 nous a permis de dresser un large tableau des situations et des opinions locales. Mais ce n’est qu’en favorisant la mise en commun des informations et des expériences que nous pourrons compléter le tableau. C’est pourquoi nous organisons un workshop en présentiel avec le plus grand nombre possible de résidents locaux.

Démarrer avec le zoom de quartier

Les résultats de l’enquête et des entretiens sont présentés sous le zoom de quartier. Le zoom de quartier comprend quatre thèmes, à savoir les gens, les espaces, l’accès et les activités, chacun comportant trois sous-catégories (relations, talents, participation, qualité de l’habitat, etc.). Chacune de ces douze dimensions se voit attribuer un score. Ces scores sont représentés visuellement dans une roue.

Méthodique dialogue de quartier

Sur la base du zoom de quartier, nous entamons un dialogue avec les personnes présentes. Au cours du workshop, nous allons :

  • vérifier les scores par rapport aux expériences des personnes présentes ;
  • déterminer la thématique sur laquelle le quartier veut travailler ;
  • identifier ce que les résidents locaux eux-mêmes peuvent faire ;
  • déterminer ce qui peut être fait en coopération avec le gouvernement local ; et
  • faire des plans pour établir les bonnes connexions et collaborations.

Sous la direction d’un modérateur, les habitants travaillent en groupes sur ces questions par étapes.

Sur demande, cet atelier peut être précédé d’un atelier supplémentaire intitulé « Cartographie des capacités de quartier » (Neighbourhood Capacity Mapping). Les participants énumèrent ici tous les aspects positifs du quartier. De cette façon, ils découvrent eux-mêmes le potentiel du quartier et les connexions peuvent être établies plus facilement. Ces forces du quartier (organisations, talents, activités, initiatives, lieux, groupes, matériaux, etc.) peuvent servir d’inspiration pour résoudre les « besoins » qui émergent du dialogue de quartier. Cet atelier supplémentaire garantit également une atmosphère constructive, une connexion et une coopération entre les participants.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-1.png

Workshops avec le centre de connaissances de Hoplr

L’équipe de Hoplr est bien sûr parfaitement rodée au community management et sait donc parfaitement comment initier et modérer un dialogue. Anastasia Van den Bossche, experte en engagement citoyen, a une grande expérience pratique des projets de quartier et du travail sur le terrain. De plus, elle est soutenue par ses collègues experts pour mener à bien l’atelier : de l’organisation au traitement de toutes les contributions.

Par exemple, le centre de connaissances de Hoplr a récemment organisé des événements de participation en ligne et hors ligne pour la ville de Diksmuide et la commune de Boechout. En savoir plus sur l’ensemble du scan de quartier, y compris les workshops, à Papegaaiwijk, Gand (en néerlandais).

Scan de quartier phase 4: Rapport

Enfin, nos experts fournissent une analyse approfondie. Cette analyse est traduite dans un rapport clair. Le rapport comprend :

  • un bref résumé de la méthodologie et du taux de participation ;
  • un aperçu des résultats pertinents de l’enquête et des entretiens approfondis ;
  • les scores sur le zoom de quartier avec explication et scores ;
  • un bref rapport du/des workshop(s) ; et
  • les points d’action résultant du/des workshop(s).

Le résultat est un document qui peut être partagé avec le gouvernement, les résidents locaux et les autres parties prenantes. C’est un excellent départ pour l’élaboration de politiques et les initiatives de quartier.

Commencer avec le scan de quartier

À partir de l’automne de 2021, les premiers scans de quartier Hoplr seront lancés en Flandre. Outre le scan de quartier à 360°, nous proposons également une version numérique et thématique. Ces variantes en termes de canal et de portée offrent une analyse de quartier plus limitée à expérimenter. Intéressé ? Contactez notre équipe pour plus d’informations sur la disponibilité et la planification.

Êtes-vous intéressés par toutes les possibilités de communication, d'action sociale de quartier et de participation que Hoplr et notre Tableau de Bord peuvent vous offrir? Demandez une séance d'information ou lisez plus sur les différents modules: https://services.hoplr.com. Demandez une séance d'information
Hoplr a remporté 3 prix en 2020
  • 'Seal of Excellence' de la Commission Européenne
  • VAINQUEUR des World Summit Awards 2020
  • VAINQUEUR du prix européen des services sociaux 2020
European Commission World Summit Awards European Social Services

Suivez notre bulletin