Le réseau de voisinage Hoplr est synonyme de communication de quartier et de participation citoyenne, mais pour obtenir une participation citoyenne réussie et représentative, en plus d’une plateforme numérique, deux ingrédients non-numériques sont essentiels: une communauté locale forte d’une part et des rencontres physiques d’autre part. En bref, la cohésion sociale.

Hoplr aident les villes et communes à faciliter et à réaliser les deux. Nous nous sommes déjà longuement étendu sur la création de communautés locales fortes. Dans cet article, nous allons nous intéressés aux éléments non-numériques. La question est double. Premièrement: quel impact les rencontres physiques ont-elles sur la participation citoyenne et deuxièmement: Comment Hoplr stimule-t -il les rencontres physiques?

Quel impact les rencontres ‘physiques’ ont-elles sur la participation citoyenne?

Nous en avons déjà parlé dans cet article sur la participation:

« La participation citoyenne n’est pas quelque chose que l’on peut faire simplement depuis son canapé. Cela nécessite des discussions, des rencontres et même parfois de mettre la main à la pâte. »

Les contacts en face à face offrent de nombreux avantages en termes d’implication et de participation.

  • sentiment d’engagement

  • implication des personnes plus vulnérables

  • implication de ceux qui agissent

  • une communauté plus forte

  • un mixe de participations

  • des initiatives durables

1. Sentiment d’engagement

Lorsqu’on ne se sent pas impliqué dans quelque chose, nous ne sommes pas vraiment disposés à faire un effort. Cela vaut aussi pour les citoyens. Tous les habitants d’une ville ou d’une commune ne se sentent pas impliqués de la même manière dans la politique locale. Ils ne sont donc pas tous réceptifs à la participation citoyenne. En stimulant les rencontres entre voisins, les citoyens se sentent plus impliqués dans leur communauté et peuvent retrouver un intérêt pour la politique.

De plus, cette implication permet des discussions plus constructives. Les gens ne se montrent pas toujours sous leur meilleur jour lorsqu’ils peuvent se cacher derrière un écran d’ordinateur. Plus la discussion est anonyme, plus vite elle peut devenir incontrôlable.

participation citoyenne hors ligne 3 personnes en discussionLes faits sont là, un même message publié sur Hoplr engendre une discussion plus positive et constructive que sur Facebook. Les voisins peuvent se croiser à tout moment. Pour la même raison, organiser des rencontres hors ligne permet aux participants de tenir compte des situations et des opinions de chacun. Il y a donc plus de place pour le compromis.

2. Impliquer les personnes plus vulnérables

Qu’ils s’agissent de personnes parlant une autre langue, vivant dans la pauvreté ou souffrant d’un handicap; il n’est pas évident pour tout le monde de participer à la discussion. Pourtant, une participation représentative implique que les minorités et les personnes plus vulnérables puissent également se faire entendre.

De nombreuses organisations se sont engagées à donner la parole aux plus vulnérables. Dans ces opérations de voisinage, une relation de confiance à long terme est essentielle, ce qui rend également incontournable des rencontres hors ligne pour développer une participation représentative.

une photo de 3 personnes, un exemple d'action sociale de quartierEnfin, n’oublions pas que tout le monde n’a pas accès à la conversation en ligne. Encore aujourd’hui, 10% des belges n’ont pas accès à Internet. 

3. Impliquer ceux qui agissent

La participation citoyenne ne nous oblige pas seulement à prendre en compte les minorités, la majorité silencieuse doit, elle aussi, être prise en considération. Certaines personnes ne sont pas à l’aise à l’idée de prendre la parole ou lorsque des termes ou des concepts trop techniques sont utilisés.

une photo de 10 personnes qui font une action de nettoyage
Ils n’ont pas nécessairement envie de s’exprimer mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne souhaitent pas participer. Lorsque la participation citoyenne est centrée sur l’action – comme une action de nettoyage par exemple – l’impact ne concerne pas uniquement la ville ou la commune; le citoyen un peu plus timide aura aussi la possibilité de participer.

4. Une communauté plus forte

Bien sûr, les rencontres entre voisins n’ont pas pour seul but la participation citoyenne. Hoplr a pour objectif initial de rapprocher les voisins et de lutter contre l’isolement. Les fêtes de quartiers, les vide-greniers, les séances d’informations,… contribuent à renforcer la cohésion sociale d’un quartier. 

Evidemment cela permet une participation citoyenne plus efficace. Une communauté plus forte offre en effet une base plus importante pour les requêtes d’une part et un terrain propice pour les initiatives citoyennes de l’autre.

5. Un mixe de participations

une photo de deux personnes qui se discutent de la participation citoyenneLorsqu’une administration locale veut soumettre un ou plusieurs problèmes aux citoyens, le choix des méthodes d’enquêtes joue un rôle essentiel. L’utilisation d’une multitude d’outils garantit la plus large portée possible. Si un gouvernement reste ouvert aux options hors lignes, il a de meilleur chance d’obtenir un résultat plus complet.

De plus, la participation citoyenne hors-ligne mène à la co-creation. Les citoyens ne sont pas seulement inviter à partager leurs idées ou leurs opinions; lors des moments de participation hors-ligne, gouvernements et citoyens travaillent ensemble.

6. Des initiatives durables

La durée de vie des initiatives citoyennes semble  plus longue lorsque les participants échangent de nombreux contacts, entre eux et avec des parties extérieures. Les initiateurs du projets peuvent en effet compter sur plus de participants et autres parties prenantes.

Comment Hoplr stimule les rencontres physiques?

Si la dimension hors-ligne est si importante, pourquoi les gouvernements devraient-ils investir dans des outils en ligne? Il faut tenir compte du fait que les rencontres physiques exigent beaucoup plus de temps et d’énergie de la part des citoyens comme du gouvernement.

Tous les citoyens ne sont pas disposés à bousculer leur emploi du temps, professionnel ou privé, pour prendre part à une rencontre participative. Le réseau de quartiers Hoplr permet aux habitants de vivre leur quartier à leur rythme, d’organiser des rencontres, et d’initier la participation. De plus, il est beaucoup plus facile pour le gouvernement local d’interroger numériquement un grand groupe et d’obtenir des résultats rapidement. La combinaison des méthodes de participation en ligne et hors ligne offre donc un impact renforcé et une portée beaucoup plus large.

En route vers une participation citoyenne représentative

L’interaction entre les outils digitaux, les rencontres physiques et la cohésion sociale renforce l’impact de la participation et offre un ensemble de  méthodes pour une portée et une implication maximales.

participatie-illu2-FR (1)

Hoplr stimule les rencontres physiques sur deux niveaux: celui du citoyen et celui des autorités locales.

Rencontres émanants du citoyen

Tout comme nous évoquions la participation ascendante vis à vis des initiatives amenées par le citoyen, nous pouvons également parler de rencontres ascendantes. Les citoyens prennent l’initiative de se rencontrer. Une plateforme digitale peut aider à ce niveau. Une telle plateforme encourage les voisins à se rencontrer en personne. Hoplr propose d’ailleurs des fonctionnalités spécifiques dans ce but.

Le calendrier du quartier

Le concept du ‘calendrier de quartier’ semble simple, mais comment l’organiser pour encourager le plus de rencontres physiques possibles; Ce n’est pas si évident. Par défaut, on pense à un calendrier qui offre une vue d’ensemble des activités organisées dans le quartier. Le calendrier sur Hoplr a aussi, à l’origine, été créé de cette façon. Un peu comme l’agenda des évènements sur Facebook, vous retrouviez dans le calendrier Hoplr tous les évènements et activités qui étaient programmés.

Néanmoins, au début de cette année, nous avons adopté une approche différente. Nous avons repensé notre calendrier à l’échelle des voisins pour:

– inspirer sur les différentes manières de se réunir;

– stimuler l’initiative;

– faciliter l’organisation d’activités.

Des évènements pour le quartier, donc par le quartier. Le calendrier passif a ainsi évolué pour devenir un véritable calendrier de quartier actif. Plus de ‘soirées’ ou de ‘concerts’, mais la promotion des actions de nettoyage, des fêtes de quartier ou encore des vide-greniers.

buurtkalender suggereert een aantal mogelijke buurtactiviteiten

de buurtkalender toont een aantal buurtactiviteiten, zoals een spelletjesavond en een opruimactie

En proposant des thèmes bien définis lors de la création d’un évènement, nous permettons non seulement d’éviter des actions commerciales; nous inspirons les quartiers avec de chouettes idées et nous stimulons l’initiative.

Lors de la création d’une activité, il est possible de ne pas définir immédiatement une date. Cela permet aux voisins de s’accorder sur leurs disponibilités. Cela permet aussi de faciliter cette première étape.

Demander de l’aide et partager des objets

L’organisation d’activités n’est évidemment pas la seule raison pour laquelle les voisins se rencontrent physiquement. Grâce à la plateforme, les voisins peuvent également compter les uns sur les autres pour se rendre des services comme demander de l’aide ou prêter du matériel.

Lorsque les voisins utilisent Hoplr pour emprunter une échelle ou trouver une babysitter – en dehors de leur cercle d’amis habituel- il y aura évidemment une rencontre physique entre voisins.

Les résultats

Depuis l’année dernière, avec l’aide de Hoplr, près de 18 000 rencontres entre voisins ont été organisées, soit une moyenne de 18 activités par quartier. 5.573 de ces activités ont été annoncées dans le calendrier. De plus, 9.774 demande d’aide et 2.624 échanges de matériel ont été lancés sur la plateforme. En dehors de ces chiffres, nous recevons régulièrement des témoignages de voisins qui se reconnaissent dans la rue, et entament spontanément une discussion.

Les rencontres émanant des autorités locales

une photo de trois personnes qui étaient presentes à un évènement de quartier à AnversLes autorités locales peuvent également activement réunir leurs citoyens. Que ce soit pour une réception de nouvel-an ou une table ronde participative; elles peuvent également utiliser le calendrier de quartier, à l’aide du tableau de bord.

De plus, les autorités peuvent toujours compter sur le soutien de Hoplr, également lors des rencontres physiques. Notre équipe est toujours heureuse de prendre part aux évènements et séances d’information.

un groupe de membres engagés d Hoplr, des membres de l'équipe Hoplr et des travailleurs de quartie d'Ostende posent ensemble pour la photo

Conclusion

Selon nous, la participation citoyenne commence par la création de communautés. C’est l’ingrédient essentiel. Les rencontres physiques et les outils digitaux renforcent non seulement la cohésion sociale, mais ils permettent également de parvenir à une participation significative.

C’est la raison pour laquelle, en tant que plateforme numérique, nous encourageons et stimulons les rencontres hors ligne. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons rapprocher les citoyens et les autorités locales.

La participation numérique n’est donc certainement pas une illusion, mais sans l’implication de la communauté locale, elle peut passer à côté de l’impact recherché. Ce serait un gaspillage des efforts et des attentes des citoyens et des autorités locales.

Images: © Sebastiaan ter Burg / © Paul en Menno Ridderhof / © Hannes De Geest 

Êtes-vous intéressés par toutes les possibilités de communication, d'action sociale de quartier et de participation que Hoplr et notre Tableau de Bord peuvent vous offrir? Demandez une séance d'information ou lisez plus sur les différents modules: https://services.hoplr.com. Demandez une séance d'information

Suivez notre bulletin